En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Extension: 3 questions à Julien Vandromme, Pilote du chantier

L’extension du musée La Piscine mobilise le travail de nombreux acteurs. Une équipe est présente quotidiennement sur le chantier qui avance a une vitesse impressionnante! Ce travail nécessite une organisation minutieuse.

Pour en savoir plus, nous avons posé trois question à Julien Vandromme, le pilote du chantier.

Quel est votre rôle dans le cadre de l’extension du musée ?
Je suis le pilote de l’opération au sein de la Direction Grands Projets de la Ville de Roubaix. Je représente la maîtrise d’ouvrage (= « le client » : la Ville de Roubaix) auprès de l’ensemble des intervenants sur le projet de construction de cette extension (architecte, bureau d’études, entreprises, bureau de contrôle,…) et dois m’assurer que chacun joue son rôle.
Et au sein de la Ville, je fais le lien entre notre Direction, la Direction de la Culture, le Musée, les Elus concernés ou tout service qui serait impacté par le projet.
Je suis également l’aspect financier de l’opération.

Pouvez-vous nous en dire plus sur les prochaines étapes du chantier ?
Pour les deux zones (A : rue de l’Espérance et B : rue des Champs), nous approchons de ce que nous appelons « clos couvert » ou ‘hors d’eau, hors d’air ».
C’est une étape importante qui lance les interventions des corps d’état « intérieurs » (plâtrerie, électricité, chauffage / ventilation,…)
La création des ouvertures entre les extensions et le musée existant sera également une opération marquante, qui interviendra à l’automne 2017.

Pouvez-vous nous dire combien de personnes travaillent sur ce chantier et comment s’organisent les relations entre les différents acteurs ?
Le nombre de personnes travaillant sur le chantier varie selon les phases. Actuellement, il y a une vingtaine de compagnons sur le site .
Il y a par ailleurs les conducteurs ou chargés de travaux qui n’interviennent pas directement sur le chantier mais travaillent pour celui-ci (études d’exécution, commandes de matériaux, choix de sous-traitants,…). En réunion de chantier, par exemple, nous sommes une dizaine (1 ou 2 personnes par entreprise, la maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre, le bureau de contrôle, le coordonnateur sécurité,….)

Consultez également