En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Dans les coulisses du Printemps algérien de La Piscine

Dans quelques jours, La Piscine inaugure sa nouvelle saison d’expositions construite autour de la grande rétrospective L’Algérie de Gustave Guillaumet. Reconnue d’intérêt national par le ministère de la Culture, cette exposition coproduite avec les musées des Beaux-arts de La Rochelle et de Limoges met en lumière l’œuvre de ce peintre orientaliste, fasciné par ce pays qu’il découvre aux premiers temps de la conquête coloniale. La vision humaniste et naturaliste qu’il apporte dans ses œuvres nous livre un véritable témoignage historique sur l’Algérie des années 1860 à 1880.

En coulisses, au musée, beaucoup d’œuvres sont arrivées grâce à de nombreux prêts, consentis par de grandes collections publiques et privées et au soutien exceptionnel du musée d’Orsay. A l’arrivée des œuvres, l’équipe du musée s’assure que le transport s’est bien déroulé en faisant minutieusement, pour chaque œuvre, un constat d’état. Place ensuite à l’accrochage, au réglage des lumières, à la finalisation des cartels et à la pose des textes de salles… le compte à rebours est lancé avant l’inauguration prévue ce vendredi 8 mars !

 

UN PRINTEMPS ALGÉRIEN À LA PISCINEÀ l’occasion de la rétrospective de l’œuvre de Gustave Guillaumet, La Piscine organise son Printemps algérien et interroge, à travers quatre expositions et un accrochage issu de ses collections graphiques, la place de l’Algérie dans une histoire politique et culturelle partagée avec la France.
L’exposition L’Algérie de Gustave Guillaumet révèle le regard singulier que l’artiste porte, loin des clichés orientalistes, sur un pays découvert par hasard et dont le désert abyssal comme la vie quotidienne le fascinent. L’Hommage à Claude Vicente retrace, d’Oran à Tourcoing, le parcours de ce peintre, collectionneur et enseignant, premier soutien de Mahjoub Ben Bella. Tandis que le photographe Naime Merabet ouvre sa Fenêtre sur l’Algérie, l’exposition-dossier Abdelkader. L’émir de la résistance dévoile les méandres de la construction de l’image d’un héros national algérien.
Enfin, l’accrochage Belles feuilles & Petits papiers présente une sélection de gravures et dessins orientalistes récemment entrés dans les collections du musée.
Cette saison inédite imaginée en partenariat avec la Médiathèque de Roubaix et le Conservatoire de Roubaix et en lien avec l’Institut du Monde Arabe de Tourcoing constitue un véritable temps fort dans une ville à l’importante communauté d’origine algérienne.
Pour prolonger ce Printemps algérien, la Ville dédiera sa Fête de l’Amitié à l’Algérie autour du week-end événement qui se déroulera les 29 et 30 juin prochain.A l’occasion du vernissage de ce Printemps Algérien, un concert de musique arabo-andalouse sera proposé par les élèves de la classe de Fatine Garti du Conservatoire de Roubaix.

 

Consultez également