En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Expositions » En cours » Hommage à Claude Vicente

Hommage à Claude Vicente

9 mars 2019 — 2 juin 2019

 Né à Oran, Claude Vicente (1929-2017) est successivement l’élève des écoles des beaux-arts de sa ville natale, d’Alger et, enfin, de Paris, dans les ateliers de Maurice Brianchon et de Raymond Legueult. Cette formation l’engage dans la vocation d’enseignant qu’il accomplira sans interruption de 1955 à 1989. Directeur de l’École des beaux-arts d’Oran de 1961 à 1965, il assume le même poste à Tourcoing de 1967 à 1986, puis à Douai, de 1986 à 1989. A Oran, il est sensible au sentiment nationaliste de ses étudiants et reste à son poste après l’indépendance. A son arrivée en France, il accueille ses élèves venus d’Algérie et, notamment, à Tourcoing, Mahjoub Ben Bella dont il aide l’installation dans le Nord.

Avant cette carrière dans l’enseignement, Claude Vicente avait occupé le poste de chef du Centre Régional de l’Artisanat en Algérie. Passionné par cette mission, il collecte alors informations et témoignages sur les arts et traditions populaires et entreprend de constituer une collection de céramiques berbères et kabyles qu’il continuera d’enrichir à son arrivée à Tourcoing en écumant patiemment braderies et marchés aux puces du nord de la France et du sud de la Belgique, cherchant les objets échoués au gré des dispersions de fonds familiaux de l’importante immigration maghrébine dans sa région d’adoption.

L’hommage que La Piscine rend aujourd’hui à cette belle figure discrète et réservée s’attache à l’évocation des passions de l’enseignant, du collectionneur et de l’artiste qui toute sa vie garda une part de lui dans le souvenir de l’Algérie. Grâce à la compréhension de la fille de Claude Vicente, l’ensemble de céramiques venues d’Algérie, associant des pièces spectaculaires et des témoignages d’une grande simplicité, est révélé pour la première fois dans son intégralité. L’autre volet de l’exposition présente le peintre et le graveur, intimiste par tempérament, qui associait l’expression d’une certaine impulsivité et d’une belle sensibilité à la rigueur revendiquée comme la marque d’une réflexion poussée et d’une forte maîtrise de soi. Après une première période figurative, solide et très construite, sa peinture a tendu à l’abstraction sans jamais cependant renoncer totalement à un besoin de communication par l’expression, même ténue, du réel.

Catalogue édité à l’occasion de cette exposition.

Consultez également