En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Expositions » Passées » ANNICK VERLEY, L’ABSENCE

ANNICK VERLEY, L’ABSENCE

30 MAI >  10 SEPTEMBRE 2017

 

Dans le cadre du cycle L’Adieu aux armes

 

De septembre 2014 à janvier 2018, dans le cadre de la commémoration de la Première Guerre mondiale, La Piscine a confié deux espaces d’exposition à 11 artistes qui se succéderont tous les 4 mois. Ces plasticiens – peintre, dessinateur, photographe, sculpteur, vidéaste, …- s’interrogent, dans des œuvres puissantes, sensibles et intelligentes, sur l’apparente inéluctabilité, la permanence et la barbarie des conflits modernes.

 

Annick Verley, L’Absence

Puissant et subtil, le travail sur papier d’Annick Verley, fait vibrer la déflagration infinie de la disparition charnelle. Sur ces grandes feuilles griffées par la colère vaine et le tumulte consolateur elle tente d’habiter le vide laissé par les absents. Ceux, créateurs immatériels de solitude, dont les corps enfouis loin de chez eux, ne seront que souvenirs qui s’effacent. L’artiste, nourrit de textes romanesques et historiques, confronte ses réminiscences culturelles à ses intuitions ténébreuses. L’amplitude de la gestuelle, l’intensité sourde des couleurs et la fragilité du papier construisent un œuvre singulièrement personnel et global.

 

Légende :

Annick Verley
Vers la nuit, 2016. Fusain, craie à l’huile, bitume de Judée et gouache sur papier
Photo : A. Leprince

Consultez également