En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Alain Josseau, War vision machine n°3

27 SEPTEMBRE 2016 > 15 JANVIER 2017

 

De septembre 2014 à janvier 2018, dans le cadre de la commémoration de la Première Guerre mondiale, la Piscine a confié deux espaces d’exposition, à 11 artistes qui se succéderont tous les 4 mois. Ces plasticiens – peintre, dessinateur, photographe, sculpteur, vidéaste, …- s’interrogent, dans des œuvres puissantes, sensibles et intelligentes, sur l’apparente inéluctabilité, la permanence et la barbarie des conflits modernes.

 

Alain Josseau, War vision machine n°3

S’inspirant des images des ruines de la bataille de Jobar, quartier de Damas dans lequel se sont affrontées en 2012 l’armée régulière syrienne et l’armée syrienne libre, Alain Josseau met en scène, à travers cette installation interactive où le spectateur devient acteur, quatre dioramas de ce quartier à des échelles différentes et animés d’un mouvement rotatif.

War Vision Machine version 3 explore les relations difficiles et conflictuelles entre le réel et le représenté, entre la réalité et l’illusion. Cette installation propose une réflexion sur la guerre contemporaine et les nouvelles approches du combat où censeurs, capteurs et dispositifs optoélectroniques remplacent les baïonnettes, les armes à poing et les fusils à lunette.

La guerre contemporaine est une guerre d’écran et d’œil électronique qui s’effectue dorénavant à distance.

Commissariat : Sylvette Botella-Gaudichon

Légende: Alain Josseau, War Vision Machine n°3, 2016. Photo : A. Josseau

 

Autour de l’exposition

 

Le Papoter sans faim

15 novembre 2016 à 12h30

Sur réservation : musee.publics@ville-roubaix.fr

Consultez également