En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Marie-Pierre Thiébaut (1933-2010) : La forme-geste

19 oct. 2019 — 2 février 2020

Formée à la sculpture par Ossip Zadkine, Marie-Pierre Thiébaut collabore en 1967 et 1968, en Algérie, avec l’architecte Fernand Pouillon. La découverte du Sud algérien et de ses constructions traditionnelles aux volumes simples et à la décoration dépouillée influence durablement son art, imprégné par la lumière et par une connivence avec la matière et les matériaux, pierre, bronze, bois et plâtre, mais aussi terre, ciment et papier.
Ses architectures-sculptures épurées traduisent parfaitement le lien intime que l’artiste entretient avec la nature tandis que ses séries d’empreintes de doigts, paumes, mains, seins et ventres, véritables estampes du vivant, soulignent l’omniprésence du corps de l’artiste au sein du processus créatif.
Cette exposition est organisée à l’occasion de l’importante donation d’œuvres de l’artiste, récemment consentie à La Piscine par Michelle Porte.

Commissariat Bruno Gaudichon et Alice Massé

Catalogue publié à l’occasion de l’exposition (avec des textes de Chantal Chawaf, Marguerite Duras, Elisabeth Lebovici, Joëlle Pagès-Pindon)
La scénographie est réalisée grâce au généreux concours des peintures Couleurs de Tollens.

AUTOUR DE L’EXPOSITION

 LE PAPOTER SANS FAIM 
MARDI 14 JANVIER 2020 A 12H30

LA SURPRENANTE DU VENDREDI
VENDREDI 13 DÉCEMBRE 2019 DE 18H30 A 19H30

Légende :
Marie-Pierre Thiébaut, Assemblage bois-terre, vers 1990. Bois et terre. Don de Michelle Porte au musée de Roubaix en 2017.

Consultez également