En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
FR EN NL

AU PAYS DES MONSTRES DE LÉOPOLD CHAUVEAU (1870-1940)

7 novembre 2020 — 7 février 2021

Parallèlement à son activité de médecin, embrassée par obligation familiale mais qu’il n’appréciait guère, Léopold Chauveau s’est réfugié en autodidacte dans un univers artistique étrange et singulier. À la fois sculpteur, illustrateur et auteur de livres pour adultes et enfants, il est longtemps resté oublié de l’histoire de l’art.

Personnalité atypique, Chauveau s’initie à la sculpture vers 1905. Dès 1907, les monstres deviennent un leitmotiv de sa production, en sculpture comme en dessin. Hybrides, ses créatures sont souvent attachantes, maladroites et comme étonnées de leur propre présence. Semblant sortir de son inconscient, elles constituent pour Chauveau de véritables compagnons, le peuple d’un monde imaginaire dans lequel il trouverait refuge. Originaux, les monstres de l’artiste puisent néanmoins à de multiples sources, des gargouilles médiévales aux créatures de l’art japonais, de l’imagerie biologique aux exagérations des caricatures. À partir des années 1920, Chauveau imagine des paysages monstrueux, étendues antédiluviennes et désertiques où évoluent des monstres biomorphes qui se plient à de curieuses activités.

Avec un trait synthétique et incisif, des aplats colorés saisissants et des cadrages audacieux, Chauveau a aussi illustré de grands classiques, dont il a même parfois revisité le texte, et créé des histoires fantastiques d’animaux et d’enfants dont les péripéties parfois tragiques allient humour et ironie souvent cruelle. D’abord présentée au musée d’Orsay, l’exposition permet une complète redécouverte d’un œuvre sans équivalent à son époque. À La Piscine, elle s’articule autour de trois espaces consacrés aux inventions de Chauveau dans le domaine du récit et de l’image, aux monstres issus de son imagination, enfin aux résonnances personnelles et historiques de son œuvre.

Commissariat scientifique Ophélie Ferlier-Bouat et Leïla Jarbouai, conservatrices au musée d’Orsay, assistées de Géraldine Masson, collaboratrice scientifique au musée d’Orsay

Commissariat général Alice Massé, conservatrice à La Piscine

Catalogue publié à l’occasion de l’exposition, coédition Musées d’Orsay et de l’Orangerie / RMN Grand Palais.

La scénographie est réalisée grâce au généreux concours des peintures Couleurs de Tollens.

Légende :
Léopold Chauveau
Monstre (Autoportrait ?)
Plâtre traité à l’huile de lin et gomme-laqué
Paris, musée d’Orsay
© Musée d’Orsay, Dist. RMN-Grand Palais / Patrice Schmidt

Consultez également