En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Antoine BOURDELLE, Baigneuse : Vénus à sa toilette, 1906

Antoine BOURDELLE ( Montauban,1861 – Le Vesinet, 1929)

 

Élève de Falguière, praticien de Rodin, Bourdelle est révélé par le Monument aux morts de Montauban, sa ville natale, qu’il réalise entre 1895 et 1902, et connaît la célébrité en 1910 avec son grandiose Héraklès archer influencé par l’art grec archaïque et la sculpture romane.
Dans la Baigneuse à sa toilette, modelée en 1906, Bourdelle installe son personnage dans un décor composé à partir de références antiques (coupe de victoire, colonne, frise de grappes de raisin et bordure d’oves). La baigneuse elle-même dérive de l’Aphrodite de Cnide de Praxitèle et s’inspire aussi sans doute de Cléopâtre Sevastos, future épouse du sculpteur. Plus énigmatique demeure la proximité frappante avec la Femme se lavant la jambe gauche, deuxième étude, de Degas, qui ne fut pas révélée au public avant l’exposition des fontes posthumes, chez Hébrard, en 1921. La Baigneuse à sa toilette fait partie d’une production de statuettes de petit format, adaptées à une clientèle plus large que celle des grands groupes et éditées en bronze par Hébrard chez qui Bourdelle organise sa première exposition personnelle en 1905.

Cette œuvre est présentée dans la salle « Une certaine modernité française »

Légende :

Antoine BOURDELLE ( Montauban,1861 – Le Vesinet, 1929)
Baigneuse : Vénus à sa toilette, 1906
Bronze
H. 35,5 ; L. 15,5 ; P. 15,7 cm
Dépôt du musée d’Orsay en 2000
Photo : Alain Leprince

Consultez également