En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Théophile-Alexandre STEINLEN, Chat sur un fauteuil, 1900-1902

Théophile-Alexandre STEINLEN (Lausanne,1856 – Paris,1923)

 

D’origine suisse, Théophile Alexandre Steinlen connut à Paris un vrai succès, notamment comme dessinateur de presse et comme affichiste à l’œuvre engagé et humaniste.

Steinlen est aussi le « peintre des chats » par excellence, auxquels il consacra de nombreux dessins, peintures, sculptures ou gravures, notamment dans les années 1880 et 1890, pour le compte de Rodolphe Salis, directeur de la revue et du cabaret montmartrois du Chat Noir. Les modèles en étaient souvent ses propres animaux, hébergés dans sa maison de la rue de Caulaincourt rebaptisée « Cat’s Cottage ». Cette familiarité quotidienne explique sans doute l’exceptionnelle compréhension de l’animal dont Steinlen propose de véritables portraits, du chat noir et maléfique des images satiriques au chat tigré des peintures et dessins, assagi et familier. Ce souci de vérité et ce sens de l’observation assurent une totale vraisemblance à l’instantané fixé par l’artiste. Loin d’être anodin, l’engagement de Steinlen en faveur des bêtes, qui lui vaudra des récompenses de la Société de protection des animaux, trouve sa source dans ses convictions politiques et sociales.

Cette toile est présentée au bord du bassin, dans l’espace consacré à l’art animalier du XIXe siècle.

Légende :

Théophile-Alexandre STEINLEN (Lausanne,1856 – Paris,1923)
Chat sur un fauteuil, 1900-1902
Huile sur toile
H. 46,2 ; L. 55 cm
Legs de la fille de l’artiste en 1970 ; dépôt du musée d’Orsay en 2000
Photo : Arnaud Loubry

Ecoutez le commentaire de cette oeuvre :

Consultez également