En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Léopold Burthe, Alphée et Aréthuse, 1846

Léopold Burthe (La-Nouvelle-Orléans, 1823 – Paris, 1860)

 

Léopold Burthe est un artiste rare dont la biographie reste peu connue. Né à La-Nouvelle-Orléans dans une famille française, il arrive entre 1826 et 1830 à Paris où il devient l’élève d’Amaury-Duval vers 1840. Ses participations régulières au Salon sont peu remarquées par la critique mais son envoi de 1849, Sapho, est acquis par l’État puis envoyé au musée de Carcassonne. En outre, en 1881, la sœur du peintre inclut, dans son legs au musée de Poitiers, quatre tableaux de son frère.

Cette toile inédite est vraisemblablement l’envoi de Burthe au Salon de 1847, inscrit au catalogue sous le numéro 257 avec une citation des Métamorphoses d’Ovide : « Poursuivie par Alphée, Aréthuse invoqua Diane qui la changea en fontaine ». La scène représente précisément la métamorphose de la jeune nymphe dont la chevelure se liquéfie pour créer une source au premier plan. Cette inspiration mythologique est l’une des clefs de l’œuvre de Burthe qui illustra au trait Daphnis et Chloé pour une édition produite post-mortem, chez Hetzel, en 1863. L’œuvre s’inscrit parfaitement, dans son esprit et dans sa manière, entre le Hercule aux pieds d’Omphale du Salon de 1846 (Poitiers, musée Sainte-Croix) et la Sapho de l’exposition de 1849 (Carcassonne, musée), dans le style néo-grec défendu par Amaury-Duval. Une magnifique élégance linéariste, bien dans la tradition d’Ingres, un dessin aigu et une palette acidulée sont les caractéristiques de ce peintre, l’un des rares nazaréens de la scène artistique française avec l’énigmatique et suave Edmond Labrador.

Cette oeuvre est présentée dans la salle « L’élégance linéariste ».

Légende :
Léopold Burthe (La Nouvelle-Orléans, 1823 – Paris, 1860)
Alphée et Aréthuse, 1846
Huile sur toile
H. 102 ; L. 110 cm.
Achat auprès d’une galerie américaine en 2013.
Photo : Alain Leprince

Ecoutez le commentaire de cette oeuvre :

Consultez également