En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Pablo PICASSO, Vase gros oiseau visage noir, 1961

Pablo PICASSO (Pablo RUIZ dit) (Malaga, 1881 – Paris, 1973)

 

Artiste polyvalent par excellence, Picasso trouve naturellement sa place dans les collections d’arts décoratifs de La Piscine, où une vitrine lui est consacrée, révélant ses talents de céramiste.

Picasso découvre Vallauris et l’atelier Madoura, animé par Georges et Suzanne Ramié, durant l’été 1946 et réalise lors de cette première visite quelques modelages en terre. Les Ramié font partie de la nouvelle vague de céramistes qui renouvellent la production locale surtout utilitaire. Revenu les voir en 1947, Picasso s’engage alors dans une aventure inédite et s’installe à Vallauris de 1948 à 1955 où il réalisera environs 3 500 céramiques originales. Pour cela, il met à sa disposition les ateliers de Madoura et utilise les doigts du tourneur Jules Agard. Ce travail combine l’utilisation de pièces prises dans la production traditionnelle de l’atelier comme les pignates, les assiettes, les poêlons, les pichets, les tomettes, sur lesquelles Picasso imagine un décor peint, gravé ou dessiné. Ailleurs, l’artiste œuvre plus en sculpteur en combinant en de curieux assemblages des éléments glanés à diverses sources.

Gros oiseau visage noir tient des deux procédés. Il s’agit à l’évidence d’un assemblage de pied, de col et de panse emprunté à plusieurs références de la production de Madoura et que s’approprie totalement l’artiste. Ce travail fut peut être inspiré par les vases plastiques antiques, par exemple ceux de la collection Campana au Louvre, témoignant de la volonté qu’a Picasso d’inscrire son œuvre céramique dans une longue tradition méditerranéenne. Sur la même forme, Picasso propose plusieurs décors. Certains demeurent des pièces uniques, d’autres, comme celui du musée de Roubaix, sont édités à 25 exemplaires par Madoura. Le thème du hibou revient fréquemment dans l’œuvre céramique de l’artiste.

En un tour de main, Picasso transforme le bec du vase en bec d’oiseau et donne une forme sculpturale à cette pièce où il mêle encore motifs décoratifs peints et motifs directement gravés dans la matière, comme ce visage d’une simplicité enfantine rapidement exécuté sur la panse du vase. Le vase Gros oiseau visage noir se présente comme une grosse urne de forme ovoïde, posée sur un large pied cylindrique et surmontée d’un col droit légèrement pincé à l’avant. Sur la panse du vase s’accrochent deux anses tubulaires. Sur le fond blanc se détachent en noir ou en ocre, les éléments repris dans le titre du vase : bec, yeux, plumes, ailes et pattes d’un oiseau qui semble être un hibou. Dans un losange noir, comme gravé au stylet, sur la face avant du ventre de l’oiseau, les traits sobrement indiqués d’un visage humain : yeux, arête du nez et trait figurant la bouche.

Le remarquable ensemble de céramiques de Picasso conservé à La Piscine est assurément l’une des grandes richesses de la collection du musée. Ces œuvres, toutes des éditions de l’atelier Madoura, sont des dépôts consentis par le Fonds National d’Art Contemporain ou par le Musée National d’Art Moderne, et proviennent pour beaucoup d’entre elles d’un important achat fait par l’Etat en 1963.

Les jeux entre sculpture et céramique chez Picasso sont, dans les collections du musée, parfaitement représentés par Vase aux trois têtes en bronze, réalisé en 2 exemplaires à partir d’une céramique qui devient dès lors la matrice d’un travail de sculpteur. Cette oeuvre provient de la collection de Louise et Michel Leiris, comme la table basse associant céramiques originales de Picasso et piétement en bronze de Diégo Giacometti. Vous les verrez dans le couloir et la petite salle attenante, juste derrière la vitrine des céramiques.

Un autre dialogue, entre céramique et gravure est illustré par le masque placé sur la panse des vases et qui rappelle avec beaucoup d’évidence les matrices de linogravure que Picasso réalise à la même époque dans l’atelier d’Hidalgo Arnera, à Vallauris encore.

Cette œuvre est présentée dans les vitrines de céramiques le long du grand bassin.

Légende :

Pablo PICASSO (Pablo RUIZ dit) (Malaga, 1881 – Paris, 1973)
Vase gros oiseau visage noir, 1961
Terre cuite blanche, éléments tournés, modelés et assemblés, peinte aux oxydes et à l’engobe, sous couverte partielle.
Dépôt du Musée national d’art moderne / Centre Pompidou en 2001
Photo : Arnaud Loubry
© Succession Picasso, 2015

Ecoutez le commentaire de cette oeuvre :

Consultez également