En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 

Édouard PIGNON, Jeune Femme souriante aux bras enlevés ou Portrait d’Hélène Parmelin, 1953

Édouard PIGNON (Bully-les-Mines, 1905 – La Couture-Boussey, 1993)

 

Né dans une famille modeste au cœur du bassin minier du Pas-de-Calais, Édouard Pignon est un peintre autodidacte qui toute sa vie restera fidèle à la figuration. Privilégiant un mode de production sériel, il s’attache à la construction de l’espace, à l’articulation des formes et à l’utilisation de la couleur dans un travail plastique qui l’affirme fortement sur la scène artistique française de l’après-guerre. Attiré par Picasso à Vallauris, il y pratique intensément la céramique entre 1951 et 1954 jusqu’à une exposition-manifeste à La Maison de la pensée française à Paris où il présente près de cent cinquante poteries, toutes des pièces uniques.Grands plats, vases à décors peints ou grandes formes sculpturales, ces céramiques sont réalisées avec des artisans locaux, notamment le tourneur Blaise Aïello et le préparateur Philippe Artias, dit Saby. La relation entre l’oeuvre peint et la production céramique est très étroite, mais l’artiste se passionne pour les vases plastiques étrusques, aux formes complexes, qu’il copie lors d’un voyage en Italie en 1949 ou à l’occasion de visites au Louvre en 1951-1952. Ce grand vase anthropomorphe, réalisé en octobre 1953, est à l’évidence un portrait d’Hélène Parmelin que l’artiste a épousée en 1950. Pignon poursuivra toute sa vie son aventure céramique, notamment dans ses grands projets architecturaux, en panneaux muraux ou en ronde bosse pour de grandes sculptures monumentales.

Cette œuvre est présentée dans la salle « Portraits sculptés. Céramique et sculpture ».

Légende :

Édouard PIGNON (Bully-les-Mines, 1905 – La Couture-Boussey, 1993)
Jeune Femme souriante aux bras enlevés ou Portrait d’Hélène Parmelin, 1953
Grand vase en terre cuite blanche, incisions, peinture à l’émail
H. 53 ; L. 33 ; D. 13 cm
Achat avec le soutien du Fonds régional d’acquisition pour les musées et avec un mécénat de l’IRCEM en 2004
Photo : Alain Leprince

Ecoutez le commentaire de cette oeuvre :

Consultez également