En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
FR EN NL

Demandez le programme ! Suivez l'actualité de La Piscine sur notre agenda .


Les cours de l’École du Louvre

Cycle 2 : Une histoire de la sculpture, de la fin du XIXe siècle aux années 1950.

La fin du XIXe siècle a vu l’essor de la statuomanie : la multiplication de commandes, en particulier monumentales, a diffusé un art académique parfois répétitif. Pourtant, des courants plus novateurs, souvent picturaux à l’origine, sont également explorés dans le domaine sculpté (naturalisme, symbolisme…).
Il faut attendre l’émergence d’Auguste Rodin pour que la sculpture prenne résolument une voie indépendante et acquière ses véritables lettres de noblesse. Voulant faire parler les corps, sans souci de délivrer un message, Rodin recompose le paysage de la production sculpturale. L’antique lui apprend à réduire la figure à l’essentiel : à partir de 1895, il n’expose plus guère que des figures partielles pour aboutir à l’Homme qui marche en 1907 et aux grand Torses du Salon de 1910. Il est très imité. Au Salon d’automne de 1905 cependant, Méditerranée de Maillol apparait comme le manifeste d’une réaction à l’expressivité qui reste attachée à ses œuvres. En 1910 Hérakles archer de Bourdelle offre la synthèse des deux approches. La production connaît dès lors une grande diversité, marquée par une tendance générale à la redéfinition subjective de la forme, qu’elle soit guidée par des volontés de synthèse, de constructivisme ou d’abstraction. La sculpture prend désormais en compte l’espace qui l’entoure, se l’approprie, et interroge ses propres limites pour mieux les repousser.

Par Antoinette Le Normand-Romain, conservatrice générale du patrimoine honoraire et Ophélie Ferlier-Bouat, conservatrice du patrimoine, directrice du musée Bourdelle, Paris

Cycle thématique de 4 séances de 1 h 30 les vendredis de 18h 30 à 20h:

  • Vendredi 10 mars 2023

Autour de Rodin, l’expression et le fragment par Antoinette Le Normand-Romain, conservateur général du patrimoine honoraire.

  • Vendredi 17 mars 2023

Le retour au style : le Salon d’automne de 1905 par Antoinette Le Normand-Romain, conservateur général du patrimoine honoraire.

  • Vendredi 24 mars 2023

Nouvelles approches par Ophélie Ferlier-Bouat, conservatrice du patrimoine, directrice du musée Bourdelle, Paris.

  • Vendredi 31 mars 2023

Abstraction et persistance figurative par Ophélie Ferlier-Bouat,conservatrice du patrimoine, directrice du musée Bourdelle, Paris.

Auditorium Daniel Motte du musée

Vendredi 10 mars 2023, 18h30

Inscriptions en ligne et par voie postale à l’adresse indiquée sur la fiche d’inscription. Formulaire d’inscription à retirer à l’accueil de La Piscine ou à télécharger sur le site internet du Musée La Piscine

Retour au listing