Cours de l’Ecole du Louvre

Cycle thématique de 4 séances de 1 h 30
les vendredis de 18h 30 à 20h,
Auditorium Daniel Motte du musée

Cycle 1: De la première à la nouvelle école de Paris

Par Sophie Krebs, Conservateur général, responsable des collections, Musée d’art moderne de la Ville de Paris, Camille Morando, Responsable de la documentation des œuvres pour les collections modernes, Musée national d’art moderne, Centre Pompidou et Fanny Drugeon, chercheuse postdoctorale en Histoire de l’Art contemporain, université de Tours/Labex CAP

Autour de l’intitulé large d’Ecole de Paris, ce cycle s’attache à explorer des
phénomènes distincts qui parcourent la production artistique à Paris entre le début du XXe siècle et les années 1950. Forgée tôt pour évoquer des artistes étrangers installés de longue date dans la capitale, la première « école de Paris » désigne un ensemble de peintres et sculpteurs, de Modigliani à Chagall, de Soutine à Foujita, actifs à Montmartre, et à Montparnasse, et suivant des esthétiques distinctes dans un Paris cosmopolite. Après la rupture de la guerre, la nouvelle école de Paris qui se détache à partir de 1943 se caractérise, quant à elle, de manière très différente avec des artistes œuvrant à une rénovation de l’art français, selon des tendances qui vont de la figuration réaliste aux expressions picturales abstraites ; parmi eux, des peintres comme Roger Bissière, Jean Bazaine, Jean le Moal ou Alfred Manessier expérimentent une voie qu’ils préfèrent dénommer «non-figurative» plutôt qu’«abstraite». Ils contribuent pour certains à une renaissance d’une technique comme celle du vitrail à laquelle ils donnent une nouvelle force. C’est à la redécouverte de ces personnalités artistiques injustement méconnues que ce cycle convie, en écho à l’exposition automnale de la Piscine, Traverser la lumière, qui vise à mettre à l’honneur le plaisir rétinien : cette « vérité, d’un art non figuratif qui pourrait exprimer mieux, et plus fortement, que l’art figuratif », comme l’évoquait Jean Planque à propos de Manessier.

Ven. 15 nov. 2019
La naissance de l’École de Paris
par Sophie Krebs

Ven. 29 nov. 2019
La première École de Paris : une esthétique ou des individualités propres ?
par Sophie Krebs

Ven. 6 déc. 2019
La nouvelle école de Paris : vitraux d’artistes après la Seconde Guerre Mondiale, autour de Bazaine, Manessier
par Fanny Drugeon

Ven. 13 déc. 2019
La nouvelle école de Paris : critique et réception
par Camille Morando

Cycle 2: Sous le vêtement : dessous, artifices et silhouettes

Par Denis Bruna, docteur en Histoire de l’Art, H.D.R., conservateur, collections Mode et Textile antérieures à 1800, Musée des Arts décoratifs, Paris

Ces séances proposent d’explorer les artifices utilisés par les femmes et les
hommes, du XIVe siècle à nos jours, pour dessiner leur silhouette et peuvent être alors appréhendées comme une histoire des dessous (de la chausse à braguette médiévale aux soutiens gorge « pushup » des années 2000). Toutefois, c’est la problématique des métamorphoses du corps soumis aux diktats des modes successives qui sera privilégiée. Quelles sont les pièces de vêtements qui ont contraint les corps des femmes afin d’obtenir des tailles resserrées, des gorges pigeonnantes contrebalançant un fessier rehaussé à l’extrême ou des hanches démesurément élargies ? Quelles sont celles qui, à des moments précis de l’histoire des usages vestimentaires et des corps, ont aplati les poitrines et les ventres ? Comment les hommes eux-mêmes ont-ils exprimé leur virilité en bombant artificiellement les torses, en rajoutant des formes aux mollets ou aux braguettes ? Dissimulées sous le vêtement, toutes ces structures faites de fanons de baleine, de cerceaux de bois ou de rotin, de rembourrages, mais plus encore dotées de laçages, de ressorts ou de tissus élastiques, ont hissé le corps au rang de création culturelle tout en bannissant, à toute époque, l’idée de corps naturel.

Ven. 29 mai 2020
XIVe -XVIe siècles : pourpoints, panserons et braguettes

Ven. 5 juin 2020
XVIIIe siècle : corps à baleines, paniers et bas rembourrés

Ven. 12 juin 2020
XIXe siècle : l’empire du corset

Ven. 19 juin 2020
XXe -XXIe siècles : soutiens gorge, gaines, guêpières et slips virils

Télécharger le programmne 2019-2020


Tarifs Cycle 1
: 34,80€ / réduit* 20,80 € / formation continue** 42,80€
Tarifs Cycle 2 : 34,80€ / réduit* 20,80 € / formation continue** 42,80 €

Les inscriptions seront ouvertes prochainement

INSCRIPTIONS EN LIGNE

Inscriptions en ligne et par voie postale à l’adresse indiquée sur la fiche d’inscription. Formulaire d’inscription à retirer à l’accueil de La Piscine ou à télécharger :

Télécharger la fiche d’inscription 2019-2020

Les inscriptions se font sous réserve de places disponibles. Information : www.ecoledulouvre.fr

(*) Moins de 26 ans, demandeurs d’emploi ou bénéficiaires du RSA, bénéficiaires de l’allocation adultes handicapés. Joindre une copie de la carte d’identité ou une copie d’attestation datant de moins de 6 mois.

(**) L’inscription au titre de la formation continue fait l’objet d’une convention particulière entre votre employeur et l’École du Louvre.

Contact : cours.regions@ecoledulouvre.fr