En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
FR EN NL

Afin de découvrir nos événements à l'occasion des 20 ans de la Piscine de Roubaix. Retrouvez les news sur notre page d'actualités.


La Piscine rend hommage à Mahjoub Ben Bella

Il naît le 20 octobre 1946 à Maghnia en Algérie. Après des études aux Beaux-Arts d’Oran, il s’installe en 1965 à Tourcoing où se révèle son style singulier qui restera sa signature et fera le tour du monde. Il est décédé à Lille le 11 juin 2020.

Reconnu dans le monde entier, son œuvre affirme une double appartenance : le ciel du Nord et la lumière de la Méditerranée. Homme d’une grande générosité, il eut à cœur de partager avec le plus grand nombre son message artistique et humaniste. On se souvient notamment du lumineux ruban des pavés du Paris-Roubaix en 1986 et de l’hommage fraternel à Nelson Mandela, à Wembley en juin 1988.

Offerte en 2016 par la Société Trois Suisses France, Tombapartheid est une œuvre importante, réalisée en 1986, qui participe d’une magnifique suite de toiles consacrées à Nelson Mandela et, plus largement à l’espérance que représentait la lutte contre l’apartheid en Afrique du Sud. Tout ici, dans la technique, dans la composition, dans la lumière, porte superbement l’apport très personnel de Mahjoub Ben Bella à l’art contemporain. L’œuvre revient sur la technique des assemblages de matériaux que l’artiste utilisait au début de sa carrière dans une esthétique évoquant à la fois l’art africain et les paperolles des arts et traditions populaires occidentaux : un extraordinaire métissage formel.  

A l’occasion de la récente disparition de l’artiste, La Piscine a souhaité affirmer la force de l’amitié et de la complicité qui la liaient à Mahjoub Ben Bella en inscrivant cette toile magnifique au cœur du site iconique du musée. Par son histoire et sa technique, cette oeuvre s’affirme comme un symbole de l’ambition émancipatrice de l’art, fondement de la mission du musée.

Mahjoub Ben Bella ( Maghnia, Algérie, 1946 – Lille, 2020 ) 
Tombapartheid – 1986 
Acrylique et pâte à bois incrustée de miroirs sur toile 
H. 200 ; L. 150 cm 
Signé, daté en bas à droite : M. Ben Bella 86 
Don de la Société Trois Suisses France en 2016 

Consultez également