• Malles à jeux Malles à jeux
Accueil » Visites et Activités » Les + de la visite

Les + de la visite

LES MALLES À JEUX

Dans les bancs de certaines salles du parcours Beaux-Arts, un tiroir latéral renferme un ou plusieurs jeux, créations originales réalisées à partir des œuvres du musée. La reconstitution réelle ou imaginaire d’un portrait, la vision fragmentaire d’une œuvre par le biais d’un trou de serrure, l’assemblage de pièces de tissu pour reconstituer un costume, sont autant de manipulations et d’expériences vécues qui favorisent l’appropriation des œuvres. Ces jeux, présents en permanence dans les salles, sont libres d’accès. Lors de visite familiale, chaque visiteur trouve ainsi son intérêt et son rythme de découverte des collections.

Le livret mythologie est à demander dès l’accueil avant de débuter le parcours des malles.

Accès gratuit.

LE PARCOURS DES SENS

Depuis l’ouverture de La Piscine en 2001, le musée offre à ses visiteurs un parcours des sens inédit, conçu par le célèbre créateur Christian Astuguevieille dont le travail personnel est précisément largement orienté vers l’ouverture multi-sensorielle. Totalement intégré dans le site et au cœur des collections, le Parcours des sens développe des approches complémentaires d’une visite traditionnelle, riches ici en échos avec l’esprit du lieu mais aussi susceptibles de développer un imaginaire personnel. Grâce à ce dispositif immersif et à ces alertes sensorielles adaptées à chaque personnalité, chacun peut aborder différemment le musée et ses richesses et plonger dans le projet même de l’institution. Pour la réouverture du musée, après vingt ans d’expérience, des propositions différentes ont été imaginées par Christian Astuguevieille et renouvellent sensiblement cette découverte iconique de La Piscine.

Pour la vue, le musée propose naturellement des cheminements et des ouvertures dans l’espace et des confrontations de regard avec de nombreux objets et œuvres d’art.
Pour le toucher, un espace tactile permet de découvrir des matières rassemblées dans un vestiaire imaginaire.
Pour l’ouïe, en hommage nostalgique à la mémoire du site, une mise en son du bassin (création Bruno Follet) évoque le bruit de baigneurs jouant dans une piscine.
Pour l’odorat, des lectures olfactives d’œuvres et d’espaces (créations Givaudan) sont proposées, grâce à des touches parfumées distribuées par les médiateurs lors de visites et d’animations sur le thème des sens.
Pour le goût enfin, dans le décor Art Déco préservé du restaurant – salon de thé du musée, une halte gourmande s’accorde, grâce à une carte adaptée, avec la programmation des expositions temporaires.

Accès gratuit

DES OUTILS NUMÉRIQUE D’AIDE A LA VISITE

Depuis sa création La Piscine a pour mission de rendre accessibles à tous ses collections et d’élargir les horizons de chacun. C’est dans cette optique d’accessibilité, de (re)découverte des œuvres mais aussi dans un souci constant de s’adapter aux attentes des publics que différents dispositifs de médiation numérique ont été imaginés. Outre un audioguide revu et enrichi, à la réouverture, vous pourrez découvrir:

  • Deux parcours sur tablette tactile pour les jeunes publics (6 à 12 ans)

Grâce à deux itinéraires d’environ une heure, le jeune visiteur est amené à découvrir autrement 15 œuvres. Camille, notre mascotte, l’accompagne dans un esprit ludique pour observer différemment, proposer d’autres éclairages, approfondir les connaissances, raconter la grande et parfois la petite histoire des collections. 30 tablettes sont mises à disposition à l’accueil.

Gratuit. Emprunt uniquement sur remise d’une pièce d’identité en cours de validité. Dans la limite des tablettes disponibles.

  • Des cartels numériques pour plonger dans l’atelier du sculpteur

La restitution à l’identique de l’atelier d’Henri Bouchard et de ses 900 sculptures est l’un des points d’orgue du projet d’agrandissement. Sans altérer l’effet immersif de cet espace, les cartels numériques proposés permettent d’identifier et de découvrir la totalité des œuvres présentes dans l’atelier et d’en apprendre davantage à travers diverses thématiques.

  • Quatre films didactiques sur les techniques de la sculpture

Pour la nouvelle section consacrée aux matériaux et aux techniques de la sculpture, le musée a imaginé quatre courts films d’animation qui explicitent les différentes étapes du modelage, du moulage, de la taille et de la fonte. Ce dispositif fait l’objet d’une collaboration avec le musée des Beaux-arts de Lyon.

  • Un espace de projection vidéo sur la sculpture dans l’Histoire

À travers la projection d’extraits de films d’archives, les visiteurs découvrent diverses problématiques liées à la sculpture (fabrication, édition, commandes, expositions, censure, etc.).

  • Des focus interactifs autour du Panorama de la Grand Place en 1911

Commandé pour l’Exposition internationale de 1911, ce spectaculaire panorama figurant l’inauguration du nouvel hôtel de ville de Roubaix interpelle le visiteur tant par son sujet que par ses dimensions. Le dispositif numérique crée permet notamment d’explorer les détails de cette œuvre, de comprendre sa fabrication ainsi que l’histoire étonnante de son sauvetage et de sa restauration. Cet outil est réalisé grâce au soutien financier de Verspieren.