Beaux Arts

Nos animations sont aujourd’hui quasiment entièrement réservées. Seules les animations ayant lieu dans les salles du musée sont encore disponibles à la réservation.

Écriture et sonorité

Uniquement dans les salles.
Une autre lecture pour une autre description de l’oeuvre. D’autres dimensions sont données par la parole, l’écriture, le bruitage et le dessin : mise en sonorité, travail sur les variations du son et le corps de la lettre… donner une autre orchestration.

Points d’appuis

Uniquement dans les salles.
Les personnages de nos œuvres prennent des attitudes, des postures. Par le mime, chaque enfant imite ces positions, joue avec son propre corps, ressent les limites de ce dernier, prend conscience des points d’appuis qui lui sont nécessaires. Tête, genoux, pieds et coudes sont très utiles dans ce parcours où quelques croquis permettent de pointer nos appuis.

La mythologie grecque

Uniquement dans les salles.
Poséidon, Pan, Artémis, Amphitrite, Iphigénie… autant de récits, de croyances, de légendes de la Grèce antique.

Vue, toucher, ouïe, odorat

Uniquement dans les salles.
La vue, le toucher, l’ouïe et l’odorat sont exploités à l’aide de l’ensemble des collections du musée, du bâtiment, du parcours des sens créé par Christian Astuguevieille, ainsi qu’avec des outils réalisés par l’équipe d’animateurs. Aucune création plastique n’est effectuée, seules des expériences ponctuent la séance. Plusieurs objectifs : connaître ces 4 sens, les mettre en éveil, déclencher des sensations par rapport à l’ensemble des collections du musée, élaborer un vocabulaire sensoriel.

Propos d’hygiène

Uniquement dans les salles
Le concept architectural hygiéniste de la Piscine associé à la représentation, dans certaines de nos œuvres, des soins portés au corps, permettent d’aborder les notions d’hygiène.

Négritude

Uniquement pour les niveaux CM1 et 2.
« L’abolition de l’esclavage » de Marcel Gromaire.
« La chasse au nègre » de Félix Martin.
« Les esclaves à vendre » de Jean-Léon Gérôme.
Etre noir, être fort, être machine, être exploitable.
Ces œuvres témoignent d’une époque révolue, renferment l’inacceptable.
Mais, aujourd’hui, qu’en est-il vraiment?

Spatialité

Une arche, une voûte, une trouée, différents plans, différents tracés, différentes proportions… Peinture, sculpture et architecture se côtoient pour parler d’espace. A partir d’un dessin systématique, on parvient à une traduction de l’espace en trois dimensions.

Le paysage

L’observation de paysages marins, ruraux et urbains, de leurs éléments fluides et solides, des emboîtements de plans, des états passagers de l’atmosphère, amène les enfants à travailler la profondeur grâce aux dégradés de couleurs.

Croque musée

Les collections Beaux-Arts et textile du musée nous entraînent sur le point, la ligne, la trace, la tache, les inflexions de la ligne, le dessin linéaire ou le “clair-obscur”. En salles, divers outils inspirent un travail de gestuelle puis amènent à des ébauches et des croquis.

Les ambiances

Le sujet mais également les couleurs, le cadrage, le format, créent l’ambiance d’une oeuvre. À partir d’une même image, chaque enfant imagine deux ambiances opposées par le jeu des couleurs et des matières.

Dimension, format, cadrage

À partir d’une image donnée, chaque enfant crée une nouvelle situation en intervenant sur le format, les dimensions et le cadrage : je cache, je dévoile, j’ouvre, je transforme…

Verdure révélée:

ANIMATION DE SAISON : D’AVRIL A AOUT
Fougère pressée, feuille de vigne sulfatée, chlorophylle fixée.
Un herbier constitué de feuillages de notre jardin tinctorial et de notre collection au tanin surprenant. Pressez-vous à la cueillette.

Le bestiaire anatomique

Les animaux de nos collections, leurs attitudes, leurs mouvements, leurs morphologies nous amènent à une radiographie imaginaire qui devient réelle, en atelier, en s’inspirant de mandibules, fémurs, crânes ou tibias animaliers. L’association de ces ossements nous amène à la création de races imaginaires.

Le bestiaire

Les attitudes, les mouvements, les rendus des pelages, les matériaux utilisés donnent à voir une véritable ménagerie. En atelier, l’accent porte sur l’analyse et la restitution du mouvement et des postures.

La sculpture

A travers les collections de sculptures des XIXe et XXe siècles du musée, approche des volumes, des dimensions, des matériaux, des techniques, de l’occupation de l’espace. En atelier, travail de la terre par soustraction et addition. Chaque groupe doit se munir d’un carton pour emporter ses réalisations.

Le corps

Le schéma corporel et l’évolution de sa représentation à travers les oeuvres des collections du musée nous inspirent. En atelier, quelques postures où proportions et articulations sont travaillées.

La nature morte

L’observation des éléments des natures mortes, de leurs compositions, des rapports de formes, de couleurs, de matières, de leurs cadrages amène, en atelier, à réaliser une nature morte grâce à diverses techniques.

Les expressions

Sous la conduite du mime, découverte des différentes expressions présentes dans les oeuvres du musée. Mais, attention, « J’ai l’oeil sur cette tête de linotte qui n’a pas sa langue dans sa poche ». Le mime, associé à certaines expressions de la langue française, alimente l’imagination.

Le rythme

Le rythme peut être donné par la composition, par le graphisme, par la couleur, par le motif… En atelier, des sons et des bruitages sont transcrits par des jeux de lignes, de motifs et de couleurs.

Le mouvement

Changement de position, de geste, mouvement suggéré ou représenté, idée d’instantanéité ou de durée… autant de propositions utilisées pour animer un personnage.

Les couleurs

Couleurs primaires, secondaires, tons chauds ou froids, valeurs et camaïeux sont abordés. En atelier : création de nuances et d’ambiances colorées à l’aide de différents outils et médiums.

Le portrait

Portrait en buste, de trois-quarts ou en pied, portrait réaliste, portrait prétexte, relations entre formes et fonds… la transcription des éléments du visage associée aux notions de proportions conduit à la réalisation d’un portrait qui s’inscrit sur un fond.

L’ombre et la lumière

L’approche de différentes sources d’éclairage et de leurs effets amène à la transcription plastique de ces jeux d’ombre et de lumière, grâce à différents outils.

Lectures

Mais que lit-on dans un musée ? Les oeuvres de nos collections mais également la signalétique amènent différentes lectures. En atelier, la photocopie d’une oeuvre se verra modifiée en retravaillant l’image et les couleurs.

La profondeur

Les couleurs, la composition, les différents plans, les échelles amènent à la restitution de la profondeur. Les enfants imaginent un espace en utilisant ces illusions.