En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Novembre
  • En Décembre
  • En janvier
Autres tris
Les rendez-vous 2017
 
Accueil » Expositions » Passées » Hervé Rousseau, La trace du vent

Hervé Rousseau, La trace du vent

du 21 mars au 21 juin 2015

Hervé Rousseau, céramiste de la haute température, donne au feu le rôle double et contradictoire de contrainte technique et de libération de l’imagination.

Début 2014 à Henrichemont, depuis des semaines le ciel fait la tronche des mauvais jours. Les nuages déversent leurs cargaisons de dépressions pluvieuses. L’éolienne couine. Cette hémorragie de pluie n’accable pas Hervé Rousseau. C’est le temps et il sait qu’il faut apprécier chaque moment. Parler de la météo, c’est juste faire passer le temps ! Il a beaucoup mieux à faire à l’atelier et alentours. Bricoler, faire une soudure, poser des pavés autour du malaxeur, préparer de la terre dans le vieux pétrin de boulanger, ou tailler rustiquement un avion girouette. L’éolienne brasse des nuages de rêve. Son Amérique est là, au creux de chaque pot, de chaque pièce en terre. À la base, Hervé est un tourneur de pot. Il tourne de l’utilitaire. Mais aussi, il tourne pour la céramique contemporaine. Homme de rencontre, il regarde les nouveautés. Alors il improvise. Plutôt originel qu’original, il s’aventure au-delà des balises. Il heurte, déstabilise. Il a pris la terre à bras le corps pour l’élever dans le XXIe siècle.
Partir des racines de la tradition pour aujourd’hui, demain, vers un ailleurs au-delà de toutes frontières.

Bernard David

Commissariat: Sylvette Botella-Gaudichon, chargée des collections et de la programmation arts appliqués au Musée La Piscine.

Catalogue édité par la Revue de la Céramique et du Verre.

La scénographie de l’exposition bénéficie du généreux concours des peintures Couleurs de Tollens.

Consultez également