En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Aout
  • En Septembre
  • En Octobre
Autres tris
Les rendez-vous 2017
  • Tous les Dimanches
    • Visite guidée des collections permanentes et bâtiment : De 16h à 17h
      Plus informations
    • Animation jeune public, collections ou exposition temporaire : De 16h à 17h30
      Plus informations
  • Du 01/07/2017 au 24/09/2017
    • Exposition Carolyn Carlson : Carolyn Carlson a toujours écrit, dessiné, peint. Pour danser et en dansant, pourrait-on dire de la chorégraphe qui qualifie sa danse de poésie visuelle. « Writings on water » (écrits sur l’eau), de la pièce éponyme de Carolyn Carlson, donne son nom à cette exposition qui présente plus d’une centaine de dessins, croquis, traces, posés sur le papier tout au long de la vie de la danseuse et chorégraphe. Pour ce voyage graphique au bord du bassin roubaisien, La Piscine a l’honneur et le plaisir d’accueillir de nouveau la saltimbanque apatride, qui a maintes fois collaboré avec elle, en particulier pendant les neuf ans consacrés à la direction du Centre Chorégraphique National de Roubaix.
      Plus informations
 
Accueil » Expositions » Passées » Alexis-Joseph Mazerolle (1826-1889) Itinéraire d’un grand décorateur

Alexis-Joseph Mazerolle (1826-1889) Itinéraire d’un grand décorateur

4 juillet au 13 septembre 2015

Né en 1826, élève de l’Ecole des beaux-arts, Alexis-Joseph Mazerolle a été l’un des artistes les plus courus de sa génération. Princes, hommes politiques et grands industriels lui commandèrent les décors de leurs hôtels particuliers. Le théâtre de Baden-Baden, l’opéra Garnier, le grand théâtre d’Angers, le Conservatoire d’art dramatique et la bourse de Commerce de Paris possèdent encore de grandes compositions du peintre.

Bénéficiant de nombreux prêts de collections particulières et publiques (Petit Palais – musée des Beaux-Arts de la ville de Paris, Musée goupil de Bordeaux, Musée d’Angoulême, Musées des Beaux-Arts de Rouen et de Strasbourg, Palais des Beaux-Arts de Lille, Mudo, Musée départemental de l’Oise à Beauvais, Musée Antoine Lécuyer de Saint-Quentin, Mobilier national, Musée de la Musique, Comédie française), l’exposition de Roubaix réunira pour la première fois un large échantillonnage de sa production. Aux superbes dessins appartenant à la Piscine s’ajouteront ceux, totalement inédits, de son fonds d’atelier. De grands décors rescapés de la destruction d’hôtels particuliers seront confrontés à des petites toiles où le peintre brosse d’une touche rapide paysages et personnages. Enfin, les cartons de tapisseries, réalisés pour les Gobelins, complèteront un ensemble d’autant plus riche que les années 2010 ont vu la résurgence d’œuvres que l’on croyait perdues.

Tombé dans l’oubli par suite de la disparition d’une partie de ses œuvres et en raison de son appartenance au courant académique, fort décrié au XXe siècle, mais que le XXIe redécouvre avec les expositions Galland, Gérôme ou Cabanel, Mazerolle mérite qu’on lui rende à son tour justice. La rétrospective de l’été 2015, qui montrera le parcours et les méthodes de travail d’un artiste en conformité avec le goût de son époque, mettra en lumière son originalité.

Commissariat : Alice Massé, conservatrice adjointe du musée la Piscine, Marie-France Lavalade, historienne de l’art et conférencière des Musées nationaux.

Monographie éditée à l’occasion de l’exposition.
La scénographie de l’exposition est réalisée grâce au généreux concours des peintures Tollens.

Légende

Alexis-Joseph MAZEROLLE (1826-1889), Femme au bouquet (étude de détail pour L’Amour et Psyché, plafond de l’hôtel Gunsburg à Paris), 1870
Trois crayons sur papier beige
Collection particulière
Photo : Alain Leprince

Consultez également