En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Expositions » A venir » Alberto Giacometti, Portrait d’un héros : Hommage à Rol-Tanguy

Alberto Giacometti, Portrait d’un héros : Hommage à Rol-Tanguy

20 oct. 2018 — 20 jan. 2019

 

Jusqu’à présent absent des collections roubaisiennes et jamais exposé à La Piscine, Alberto Giacometti (1901-1966) constitue une figure centrale de la saison de réouverture de La Piscine.

Au cœur de la nouvelle galerie de sculptures, un exemplaire en bronze du saisissant Buste de Diane Bataille, conçu vers 1947 et déposé par la Fondation Giacometti, Paris, introduit magistralement la section consacrée au portrait sculpté au XXe siècle, en regard d’œuvres de Bourdelle et de Rodin. Non loin, inaugurant la nouvelle salle d’expositions-dossier sur les liens entre art et histoire, une exposition retrace les raisons et les étapes d’un projet artistique méconnu, celui du buste de Rol-Tanguy auquel Giacometti travaille à la même époque. C’est à l’initiative de Louis Aragon que le sculpteur crée une série de portraits d’Henri Tanguy (1908-2002), dit Colonel Rol-Tanguy, militant communiste et héros de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Chef des Forces Françaises de l’Intérieur de la région Île-de-France, il mène la Libération de Paris avant l’arrivée des blindés du général Leclerc.

Rendue possible par la contribution essentielle de la Fondation Giacometti et s’appuyant sur des prêts importants, consentis par la Fondation, le Musée national d’art moderne et des particuliers, l’exposition rassemble sculptures en plâtre et en bronze, dessins et photographies en lien avec cette commande et interroge plus largement l’engagement politique de l’artiste. Sa sensibilité antifasciste, ses liens avec les différentes mouvances du surréalisme et avec l’Association des Écrivains et Artistes Révolutionnaires sont ainsi rappelés par la série de six dessins politiques exécutés vers 1932 par le sculpteur, qui déclare alors dans une lettre à Breton : « Je ne conçois pas la poésie et l’art sans sujet. J’ai fait pour ma part des dessins pour La Lutte, dessins à sujet immédiat et je pense continuer, je ferai dans ce sens tout ce que je peux qui puisse servir dans la lutte de classes ». Les portraits de Rol-Tanguy ne sont pas réalisés dans cette perspective militante, mais témoignent néanmoins de l’amitié persistante de l’artiste avec Aragon.

En complément et dans une esthétique proche, deux bustes de Marie-Laure de Noailles et de Simone de Beauvoir soulignent sa conception très personnelle de la sculpture, dans laquelle l’impression du monumental n’est pas donnée par la taille de l’œuvre, mais par le contraste entre la proportion du motif et celle du socle.

Commissariat général Alice Massé
Commissariat scientifique Michèle Kieffer (Fondation Giacometti, Paris)
Scénographie Cédric Guerlus/ Going Design
Catalogue publié à l’occasion de l’exposition aux éditions Invenit.

Cette exposition est organisée avec le soutien de la Fondation Giacometti, Paris. Elle est également soutenue par la Région Hauts-de-France et la Métropole Européenne de Lille. La scénographie est réalisée grâce au généreux concours des peintures Flamant distribuées par Tollens.

Une rétrospective de l’œuvre d’Alberto Giacometti sera présentée au LaM de Villeneuve d’Ascq du 13 mars au 11 juin 2019.

 

Alberto Giacometti, Tête d’homme sur double socle (étude pour la tête du colonel Rol-Tanguy), 1946
Paris, Fondation Giacometti
© Succession Alberto Giacometti (Fondation Giacometti, Paris + ADAGP, Paris) 2018

Consultez également