En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Collections » Textiles » Vanessa BELL pour les Ateliers Omega, Tissu Maud, 1913

Vanessa BELL pour les Ateliers Omega, Tissu Maud, 1913

Vanessa BELL (Londres, 1879 – Charleston, 1961)

 

Soeur de Virginia Woolf, Vanessa Bell fut un pilier du groupe de Bloomsbury auquel elle apporta des créations multiples. Très proche de Roger Fry avec lequel elle avait eu une liaison en 1910, Vanessa Bell s’inscrit très activement dans l’aventure des ateliers Omega pour lesquels elle dessine meubles, céramiques et textiles. Dès l’ouverture des ateliers, en juillet 1913, une collection de six tissus est disponible. Chacun est édité dans des gammes colorées infinies. Dans ces pièces imprimées sur du lin français en Normandie, près de Rouen, se retrouve la liberté d’expression des artistes qui tirent leurs sources des œuvres modernistes que Fry avait réunies dans ses expositions du postimpressionnisme, à Londres, en 1910 et 1912. Ici par exemple, l’influence des paysages cubistes, et notamment de Braque et de Picasso, est flagrante. On retrouve cette modernité remarquable dans les collages abstraits que composent alors Bell et son compagnon Duncan Grant, sans doute pour des projets de tapis destinés aux ateliers Omega. Chaque tissu de la première collection porte le nom d’une femme proche de Fry. Ces textiles étaient imaginés pour l’ameublement, mais les ateliers Omega y taillaient aussi des vêtements pour leurs clientes les plus audacieuses. À la fermeture des ateliers, en 1919, comme Fry et Grant, Bell continuera régulièrement l’exploration du domaine de la création textile pour d’autres éditeurs.

En raison de sa fragilité, cette oeuvre n’est présentée qu’exceptionnellement dans les cabines textiles le long du grand bassin.

Légende :

Vanessa BELL (Londres, 1879 – Charleston, 1961) pour les ATELIERS OMEGA
Tissu Maud, 1913
Toile de lin imprimée
H. 93,5 ; L. 84,2 cm
Don de la Société des amis du musée en 2008
Photo : Alain Leprince

Consultez également