En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Collections » Sculptures » Félix JOFFRE, L’Athlète, 1938

Félix JOFFRE, L’Athlète, 1938

Félix JOFFRE (Mareil-en-France, 1903- Paris, 1989)

 

C’est durant son séjour à la villa Médicis que Joffre, grand prix de Rome de sculpture en 1929, réalisa le buste de L’Athlète. En 1938, il en modela une version complète, en associant au portrait romain le corps d’un pompier parisien. Le musée conserve plusieurs esquisses de cette académie réaliste dont deux versions furent en outre commandées à l’artiste. L’une, en bronze, est installée au stade de Maubeuge dans le Nord (le plâtre de Roubaix garde la trace de l’opération de fonte sous la forme d’une patine ocre laissée par la gomme laque qui a servi à une prise d’empreinte pour la réalisation du moule). L’autre, en pierre, est placée au Vésinet, dans la banlieue parisienne (en témoignent sur l’exemplaire de Roubaix les points de repère tracés au crayon qui servirent au praticien pour la taille de la pierre). L’exaltation de la beauté du corps et des vertus du sport est notamment exprimée par l’assurance du modèle et la sévérité de sa pose altière. L’œuvre est construite selon un strict principe d’équilibre et de symétrie. Sa monumentalité évidente explique sans doute le caractère assez intemporel de l’œuvre qui est devenue l’une des icônes du musée.

Cette œuvre est présentée dans la galerie de sculptures du grand bassin.

Légende

Félix JOFFRE (Mareil-en-France, 1903- Paris, 1989)
L’Athlète, 1938
Plâtre patiné
H. 208 ; L. 98 ; P. 58,5 cm
Don de Mme Starck en 1990
Photo : Arnaud Loubry

Consultez également