En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Collections » Dessins » Armand NAKACHE, Un avocat

Armand NAKACHE, Un avocat

Armand NAKACHE (Bône, 1894 – Paris, 1976)

 

S’inscrivant dans la série de dessins qu’Armand Nakache consacra aux Mauvais Juges dans les années 1930, ce dessin entretient également une étonnante complicité avec les figures de clowns et scènes de cirque peintes par l’artiste tout au long de sa carrière. L’expérience de la Grande Guerre, au cours de laquelle Nakache fut blessé, a ébranlé irrémédiablement sa foi en l’homme, le rendant témoin d’une tragi-comédie qu’il n’aura de cesse par la suite d’aborder. Faisant siens les mots de Verhaeren (« Nous sommes tous des Christs qui embrassons nos croix »), l’artiste dépeint une humanité sans fard, avec une violence et une puissance tragique servies par un graphisme énergique et truculent. Ce dessin évoque ainsi tout à la fois les Célébrités du Juste Milieu croquées par Daumier, les effigies clownesques ou christiques de Rouault, l’âpreté des images sacrées de Desvallières, ou encore les œuvres de Soutine ou Ensor. Membre fondateur du Salon populiste, de la société de gravure « Le Trait » et du Salon des « Peintres témoins de leur temps », Armand Nakache constitue une figure clef de la scène artistique de l’entre-deux-guerres et demeure le représentant absolu du courant de « l’expressionnisme fantastique ».

En raison de leur fragilité, les œuvres sur papier ne sont présentées qu’exceptionnellement, dans les cabines de dessins le long du grand bassin.

Légende :
Armand NAKACHE (Bône, 1894 – Paris, 1976)
Un avocat
Crayon graphite sur papier
H. 31,5; L. 23,5 cm
Don de M. et Mme Nakache en 2010.
Photo : Alain Leprince

Consultez également