En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Juin
  • En Juillet
  • En Aout
Autres tris
Les rendez-vous 2017
  • Tous les Dimanches
    • Visite guidée des collections permanentes et bâtiment : De 16h à 17h
    • Animation jeune public, collections ou exposition temporaire : De 16h à 17h30
    • COURS DE L'ECOLE DU LOUVRE : Musique et Arts au XXe siècle : > 18h30 - 20h LE SON, RÉVÉLATEUR D’ESPACE par Déborah Laks.
 
Accueil » Collections » Céramiques » Alexandre SANDIER, Portique, 1913

Alexandre SANDIER, Portique, 1913

Alexandre SANDIER (Beaune, 1843 – 1916)

 

En 1897, Émile Baungart, l’administrateur de la manufacture de Sèvres, nomme à la direction des travaux d’art un architecte d’intérieur qui était entré l’année précédente dans l’institution comme auteur de formes et décorateur. Alexandre Sandier, formé aux Beaux-Arts de Paris puis auprès de Russel Sturgiss à Chicago, engage alors la manufacture dans un programme de redynamisation pour la préparer à l’exposition universelle de 1900.

Animateur, rénovateur, technicien, Sandier marque fortement Sèvres. Son sens de l’architecture le conduit notamment à faire mettre au point un nouveau grès cérame, résistant à l’extérieur et utilisable dans des projets monumentaux. En 1900, la façade du pavillon de la manufacture, réalisée grâce à cette technique, connaît un grand succès. Pour l’Exposition Internationale de Gand, en 1913, il utilise un système de modules adaptables à diverses configurations pour marquer l’entrée de la bibliothèque de la section française. Arborant le monogramme de la manufacture, ce portique aux allures de moucharabieh est démonté à la fin de la manifestation et envoyé à Roubaix où il sera remonté après la Première guerre mondiale.

Cette œuvre est présentée dans la galerie des sculptures du grand bassin.

Légende :

Alexandre SANDIER (Beaune, 1843 – 1916)
Portique, 1913
Grès cérame de la manufacture nationale de Sèvres
H. 500 ; L. 800 cm
Envoi de la Manufacture nationale de Sèvres en 1914
Photo : Alain Leprince

Consultez également