En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Févier
  • En Mars
  • En Avril
Autres tris
Les rendez-vous 2017
  • Tous les Dimanches
    • Visite guidée des collections permanentes et bâtiment : De 16h à 17h
    • Animation jeune public, collections ou exposition temporaire : De 16h à 17h30
    • COURS DE L'ECOLE DU LOUVRE : Musique et Arts au XXe siècle : > 18h30 - 20h LE SON, RÉVÉLATEUR D’ESPACE par Déborah Laks.
 
Accueil » Collections » Acquisitions » Gisèle Buthod-Garçon, Pourquoi elles ?, 2007

Gisèle Buthod-Garçon, Pourquoi elles ?, 2007

Gisèle Buthod-Garçon (Salon-de-Provence 1954 – )

 

Gisèle Buthod-Garçon fut une des premières « potières » à créer en cuisson raku dans les années 80 ; aujourd’hui, elle est considérée comme l’une des meilleures céramistes mondiales.
Après l’exposition consacrée à l’artiste en 2013, celle-ci a offert à La Piscine son œuvre la plus sculpturale et la plus personnelle.
Ce mur est constitué, sur 8 rangs, de 60 briques creusées d’une alvéole au contour déchiqueté souligné d’un émail blanc, accueillant une poupée de porcelaine. Cette pièce ne s’adresse plus seulement à notre perception visuelle et/ou tactile. Pour l’artiste, « c’est un hommage à toutes les petites filles éliminées avant la naissance en Asie… ». Ce mur n’est pas aussi étranger à l’œuvre de l’artiste. Nombre de ses œuvres renvoient à la matérialité du corps humain et à sa morphogenèse. Ces alvéoles comme autant de matrices qui abritent des foetus filles sont une image d’autant de corps féminins. L’utilisation de matières brutes et raffinées rendent cette œuvre maîtrisée et charnelle.

Légende :

Gisèle Buthod-Garçon , Pourquoi elles ?, 2007
Grès, engobes, porcelaine. H. 1, 55 ; L. 0,77 ; Pr. 0,10 m.
Don de l’artiste en 2013. Inv. 2013-21-1
Photo : Alain Leprince

Consultez également