En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Décembre
  • En janvier
  • En Févier
Autres tris
Les rendez-vous 2017
 
Accueil » Collections » Acquisitions » André Fougeron, Les Coings ou La Cuisinière endormie, 1947

André Fougeron, Les Coings ou La Cuisinière endormie, 1947

André Fougeron (Paris, 1913 – Amboise, 1998)

 

Grande figure de la peinture engagée, André Fougeron a fait l’objet d’une rétrospective au musée de Roubaix en 2014. À l’issue de cette exposition, la famille de l’artiste a souhaité offrir cette toile emblématique pour initier un véritable fonds Fougeron à La Piscine. Des acquisitions complémentaires ont déjà conforté cet ensemble, notamment Rue de Paris 43, variante de la participation historique du peintre au Salon des Tuileries de 1943.

La Cuisinière endormie, conçue dans l’enthousiasme du séjour italien qu’effectue Fougeron en 1947 grâce au Prix national des Arts et Lettres qui lui avait été attribué l’année précédente, est une sorte d’image-prototype de la théorie du Nouveau Réalisme Français que l’artiste formalisera en 1948 avec les Parisiennes au marché (Saint-Étienne, Musée d’art moderne). La référence aux coings, fruits difficiles à travailler, qui fut le premier titre du tableau, permet d’insister sur le message éminemment politique d’une telle scène de genre. L’œuvre est en effet une allégorie de la pénibilité de la vie d’une femme du peuple dont les charges domestiques ajoutent à la fatigue du travail de l’ouvrière.
Cette œuvre complète avec force la collection d’art moderne de La Piscine et illustre le lien art/histoire qui est l’une des idées-forces du projet scientifique et culturel du musée.

Légende :

André Fougeron , Les Coings ou La Cuisinière endormie, 1947
Huile sur toile H. 1,30 ; L. 0,97 m.
Don des héritiers de l’artiste en 2014. Inv. 2014-3-1
Photo: Alain Leprince
ADAGP, Paris, 2015

Consultez également