En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Collections » Acquisitions » Marnix HOYS, Tête en fleur, 2016

Marnix HOYS, Tête en fleur, 2016

Marnix HOYS (Bruges, 1943 – )

Diplômé en 1967 de l’Institut Saint Lucas de Gand (Belgique) puis en 1969 de l’École de Céramique de Haarlem (Pays Bas), Marnix Hoys installe son atelier dans les années 70 à Bruges. Il fut, de 1971 à 2001, professeur de céramique à l’école des Beaux-Arts de Gand, et anima plusieurs années de suite des ateliers à l’école des Beaux-Arts d’Amsterdam et Anvers.

Membre du VIZO et de AIC, il y fut plusieurs fois commissaire d’exposition. Son travail est présenté dans de nombreuses galeries en Belgique, Allemagne, Italie, Suisse, Argentine, Canada, Pays Bas, Japon…
Dans sa statuaire sombre et austère, Marnix Hoys traduit son souci pour le destin de l’homme au sein de la nature. Les silhouettes désemparées font penser à des sculptures primitives et enfantines, réduites à des troncs et des moignons presque symboliques, parfois ridicules parfois sinistres.

Marnix Hoys arrive à une synthèse classique de la forme et du sentiment par des moyens non classiques, conceptuels presque, qui malgré leur pénurie sont assurément riches de sens.

Les trois œuvres singulières — dont Tête en fleur — qui entrent dans les collections du musée, offertes par la Société des Amis du musée, sont représentatives des préoccupations tant artistiques que personnelles de l’artiste.

 
Légende :
Marnix HOYS (Né en 1943 à Bruges, Belgique)
Tête en fleur, 2016
Grès, émail noir, cendres, craie
H. 35 ; L. 33 ; P. 23 cm
Don de la Société des Amis du Musée d’Art et d’Industrie de Roubaix en 2016.
Photo : Alain Lepricne

Consultez également