En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Juin
  • En Juillet
  • En Aout
Autres tris
Les rendez-vous 2018Aucun événement
 
Accueil » Actualités » Prêt Antoine Chazal : séjour au Petit Palais en hommage aux Hollandais à Paris

Prêt Antoine Chazal : séjour au Petit Palais en hommage aux Hollandais à Paris

Les œuvres de La Piscine ne cessent jamais de voyager. Cette fois c’est l’artiste Antoine Chazal avec une peinture, intitulée Hommage à Gérard Van Spaendonck, qui profite d’un séjour parisien sur les cimaises du Petit Palais le temps de l’exposition « Les Hollandais à Paris, 1789-1914 » jusqu’au 13 mai 2018.

L’exposition présentée au Petit Palais en collaboration le musée Van Gogh d’Amsterdam met en lumière les riches échanges artistiques, esthétiques et amicaux entre les peintres hollandais et français, du règne de Napoléon jusqu’au début du XXe siècle. Dès 1789, et surtout à partir de 1850,  plus d’un millier de peintres hollandais quittent leur pays pour renouveler leur inspiration. Parmi eux, la quasi-totalité s’établit à Paris où les artistes avaient l’occasion de suivre un enseignement riche, de trouver des lieux d’exposition, de vendre leurs œuvres, ou simplement de nouer de nouveaux contacts.

Ces séjours, plus ou moins longs, sont parfois le premier pas vers une installation définitive en France. C’est le cas de Gérard Van Spaendonck (1746-1822) qui est l’un des premiers peintres à avoir introduit en France la tradition de la peinture florale néerlandaise. Il s’installe à Paris en 1769 où il est nommé miniaturiste de Louis XVI et il expose pour la première fois au Salon de 1777. En 1780, il est nommé professeur de peinture florale au Jardin des Plantes et il est admis l’année suivante à l’Académie royale de peinture et de sculpture. En 1786, il est nommé peintre du cabinet de Marie-Antoinette. Après la Révolution, il obtient la chaire d’iconographie naturelle au Muséum national d’histoire naturelle et il devient l’un des premiers membres de l’Académie des beaux-arts. Sous l’Empire, il reçoit la Légion d’honneur en 1804 et il est anobli l’année suivante par Napoléon.

Ce parcours exemplaire de Gérard Van Spaendonck, son expertise comme professeur de dessin et son caractère sympathique et diplomate sont salués par ses contemporains après son décès en 1822. Ainsi, Antoine Chazal, un de ses élèves, a-t-il réalisé en 1830 une œuvre intitulée Hommage à Gérard Van Spaendonck. Cette œuvre, prêtée par La Piscine au Petit Palais, symbolise bien les liens forts noués entre cet artiste hollandais et ses confrères français et a donc toute son importance dans cette exposition à découvrir jusqu’au 13 mai 2018.

Petit Palais
Les Hollandais à Paris, 1789-1914
Du 6 février au 13 mai 2018
Commissariat : Mayken Jonkman, conservatrice en chef, RKD – Institut Néerlandais d’Histoire de l’Art, La Haye ; Edwin Becker, conservateur en chef des expositions, musée Van Gogh, Amsterdam ; Stéphanie Cantarutti, conservatrice en chef au Petit Palais.

Antoine Chazal
Hommage à Gérard Van Spaendonck, 1830
Huile sur toile
165 x 117.5 cm
Dépôt du musée du Louvre
Alain Leprince

Consultez également