En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
Trier par période
  • Chaque semaine
  • En Aout
  • En Septembre
  • En Octobre
Autres tris
Les rendez-vous 2018Aucun événement
 
Accueil » Actualités » Le musée en chantier » Une aile dédiée aux artistes du Groupe de Roubaix

Une aile dédiée aux artistes du Groupe de Roubaix

En 1990, quand l’inventaire des collections municipales et des fonds rescapés de l’ancien musée national de Roubaix dessinait le projet de La Piscine, la création contemporaine était pratiquement absente. Pourtant, durant les Trente Glorieuses, Roubaix avait fait rayonner l’art du temps dans tout le nord de la France grâce à la fédération exceptionnelle de collectionneurs ambitieux, de galeries engagées et d’artistes locaux soucieux de modernité. L’absence de musée à cette époque explique sans doute que cette aventure n’ait pas alors trouvé sa place dans le patrimoine roubaisien. En mars 1997, une vente publique disperse les collections réunies par Albert et Anne Prouvost pour leur entreprise roubaisienne du Peignage Amédée.

Alertée par une vibrante émotion populaire, la ville de Roubaix se porte acquéreur d’éléments forts de cet ensemble et réunit une première collection, pour son musée en préfiguration, d’oeuvres des figures principales de cette association informelle qu’a posteriori on baptisera Groupe de Roubaix : Eugène Leroy, Paul Hémery, Arthur Van Hecke, Michel Delporte, Pierre Hennebelle. Cette acquisition fondatrice, formalisée par une première exposition rétrospective en décembre 1997 à l’hôtel-de-ville, est ensuite régulièrement enrichie par des dons et des achats, souvent aidés par la Société des Amis du Musée, et accueille des œuvres d’Eugène Dodeigne, Jean Roulland, Jacky Dodin, Marc Ronet, Pierre Leclercq, Jean-Robert Debock qui sont directement liés à l’histoire du groupe. Ils sont ici rejoints par des signatures de réputation nationale comme André Lanskoy, icone de la collection Masurel, ou Alfred Manessier, pilier de la collection Leclercq.

Les deux salles de l’ancienne entrée de la piscine, désormais bordées d’une galerie neuve, sont consacrées à cette page insigne de l’histoire culturelle de la ville et présentent un choix régulièrement renouvelé d’œuvres appartenant au très riche fonds réuni au musée.

Paul Hémery, La Naissance des pierres, 1959
Don de la famille d’Halluin-Leclercq au musée de Roubaix en 1998.
Photo : A. Leprince

Consultez également