En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour disposer de services adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plusX
 
Accueil » Actualités » Le musée en chantier » Dans les coulisses de la réouverture : quelques œuvres à découvrir !

Dans les coulisses de la réouverture : quelques œuvres à découvrir !

A la réouverture, les visiteurs découvriront plus de 1000 nouvelles œuvres. Certaines sortent pour la première fois des réserves du musée et d’autres sont des dépôts d’importantes institutions telles que le musée d’Orsay, le Musée national d’art moderne, le musée Bourdelle, la Fondation Giacometti, le Fonds National d’Art Contemporain ou la Fondation Coubertin. Pour patienter avant le 20 octobre 2018, voici un échantillon de quelques œuvres qui viennent d’être installées dans l’extension.

Dès l’entrée de la grande galerie consacrée à la sculpture moderne, le visiteur admirera Ile de France d’Aristide Maillol, un artiste majeur de la sculpture française du XXe siècle. Cette œuvre, déposée par le musée d’Orsay, ne passera pas inaperçue. Spectaculaire par sa taille, 1,52m sans son socle, cette allégorie de l’Île de France impressionne également par sa beauté. La Piscine de Roubaix est très fière d’accueillir cette pièce maîtresse qui jusqu’à présent était présentée dans les collections permanentes du musée d’Orsay.

Au côté d’Île de France, le visiteur découvrira la Bacchante de Joseph Bernard. Cette sculpture est un dépôt de la Fondation Coubertin. Joseph Bernard a créé l’essentiel de son œuvre sculpté entre 1905 à 1913 et s’est consacré essentiellement à la figure féminine qu’il sculpte souvent en taille directe.

Non loin, le visiteur contemplera à l’entrée de la galerie des portraits, le buste de Lady Sackville-West  de Rodin. Avant cette acquisition en 2012, le musée ne possédait pas d’œuvres de Rodin. Seul le dépôt du Buste de Dalou par le musée Rodin permettait d’évoquer l’artiste. Ce plâtre original présente une période particulière du sculpteur, après 1900, lorsque le monde entier venait faire réaliser son portrait chez Rodin.

Enfin, dans la nouvelle salle consacrée au Groupe de Roubaix, le visiteur découvrira notamment la Tête d’Eugène Dodeigne. Très jeune, cet artiste belge utilise la pierre bleue provenant des carrières où son père travaillait. C’est d’ailleurs de cette matière qu’est faite cette Tête, sculptée dans les années 60, en plein dans l’essor du Groupe de Roubaix. Ce collectif d’artiste du Nord, mis à l’honneur dans le musée agrandi, s’est formé en 1954 et se compose de nombreuses personnalités comme Paul Hémery, Arthur Van Hecke, Michel Delporte, Eugène Leroy, Jean Roulland, Marc Ronet et Pierre Hennebelle.

De nombreuses nouvelles œuvres prennent place dans les nouveaux espaces de l’extension et il faudra encore patienter quelques semaines pour les découvrir !

Légendes :
Aristide Maillol, Île de France, vers 1925
Dépôt du musée d’Orsay au musée de Roubaix en 2018

Joseph Bernard, Bacchante, 1912
Dépôt de la Fondation Coubertin au musée de Roubaix en 2018

Auguste Rodin, Buste de Lady Sackville-West, vers 1913
Acquisition en 2012

Consultez également